Accueil ,,,,,; Me contacter,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,;Dernière mise à jour le 03 février 2011


Site optimisé pour
Firefox 3.0

 



 

 

 

 

Lycée Jean Vigo de Millau 2010/2011, Aveyron
Le site personnel de Jean Claude Fulcrand, professeur de français

Des problèmes à l'écrit ?

Suivez nos conseils et faites bien attention quand vous écrivez ...

 

I) Attention à la présentation de la copie :

Faites une marge à gauche (7 cm ou 3-4 carreaux) et un cadre en tête de copie pour le professeur.
Ne perdez pas de temps à recopier le libellé de la ou des questions.
Numérotez vos réponses et répondez dans l’ordre.
Sautez une ligne entre chaque question (s’il y en a) et séparez nettement la partie écriture.
Précisez le sujet choisi (commentaire, dissertation, écriture d’invention).
Sautez deux ou trois lignes entre l’introduction et la 1ère partie du devoir et entre la dernière partie et la conclusion (sauf pour l’écriture d’invention).; sautez une ligne entre chaque grande partie du développement.
Faites des paragraphes avec des alinéas, même dans les questions, mais ne mettez ni tirets ni astérisques.

II) Attention aux codes d’écriture :

Soulignez le titre des œuvres et mettez une majuscule au 1er mot du titre ainsi qu’à tous les noms qui suivent : - Ex : Les Fleurs du Mal mais écrivez-le en italique si c’est pour une fiche tapée à l’ordinateur : Les Fleurs du Mal
Placez entre guillemets le titre d’un chapitre, d’un poème, d’un article. Ex : « Une Charogne »
Les citations se placent entre guillemets «…» et non entre parenthèses (...)
N’utilisez jamais d’abréviations (sauf l. pour ligne et v. pour vers)
Ecrivez les chiffres en lettres sauf les dates et le numéro des lignes en référence du texte.
Ex : l.12 ; le 14 juillet 1789 ; les quatre adjectifs
Évitez de couper les mots en fin de ligne. Si c’est indispensable ne coupez qu’entre deux syllabes, et au début du mot seulement. En cas de doute, allez à la ligne.
- Ex : in-dispensable ou indis-pensable.
Ne commencez pas un mot en fin de page que vous termineriez sur la page suivante.
Ne placez pas de ponctuation en tout début de ligne (sauf pour ouvrir guillemets ou parenthèses).
Pour nommer l’auteur, considérez deux cas :
- Si l’auteur est vivant, placez M. (pour Monsieur) ou Mme devant son nom. Ex : M. Pennac
- S’il est mort, vous pouvez ne l’appeler que par son nom. Ex : Balzac.
Si vous avez un doute, le plus simple est de placer l’initiale de son prénom devant son nom.
- Ex : J. Genet
Ne l’appelez jamais par son prénom ni par des initiales.

III) Attention à la grammaire et à la syntaxe :

Veillez à ce que vos phrases possèdent un verbe conjugué à un temps personnel
- Ex : « Cet adjectif est à prendre au second degré. »
ou une principale
- Ex : « On note l’emploi du "vous", ce qui apparaît ironique de la part de l’auteur. »
Ne construisez pas de phrases qui contiennent « on » (3ème p.s.) et « nous » (1ère p.p.) pour désigner la même personne.
- Ex : « Nous remarquons que l’auteur a raison et pour nous en convaincre, nous relevons… »
Faites la différence entre une interrogative directe qui se termine par un point d’interrogation et demande une inversion du sujet :
- Ex : « Dans quelle mesure peut-on affirmer que le texte est en partie autobiographique ? »
et une interrogative indirecte qui se termine par un point et ne demande pas d’inversion du sujet.
- Ex : « On peut se demander dans quelle mesure le texte est en partie autobiographique. »
Veillez à la construction de ces deux verbes : « se rappeler » quelque chose, « se souvenir de » quelque chose.
Une négation à l’écrit se compose toujours de deux éléments : ne + pas/plus/jamais/que…

IV) Attention à l’orthographe :

Bouleverser ; cauchemar ; un champ lexical ; certes ; discussion ; dû, due, dus, dues ; etc. ; humoristique ; intéressant ; langage ; malgré ; une opinion ; de par… ; parmi ; partisan (féminin partisane) ; quant à ; rhétorique ; faire partie de ; un terme (mot) ; voire (et même)
V) Attention aux registres de langue à utiliser:
Utilisez « bien que (+ subj.) » et non ‘malgré +que’ jugé maladroit.
Utilisez « étant donné que » et non ‘vu que’ également maladroit.
Interdisez-vous les anglicismes quand ils ont un équivalent français :
Ex : remplacez « baser sur » par fonder sur ; « stopper » par arrêter, finir, cesser ;« stresser » par inquiéter, angoisser, énerver…
Evitez de commencer une phrase par une conjonction de coordination. Remplacez :
Mais à Pourtant, Cependant, D’un autre côté…
Et à De plus, Par ailleurs, En outre…
Donc à Par conséquent
Or à Il n’en reste pas moins que, Cependant, Toutefois…
Car à En effet, La cause en est…
Remplacez « par contre » par en revanche ; « au niveau de » par sur le plan de.
Evitez les verbes avoir (sauf temps composés), être, dire, faire et l’expression il y a. Remplacez :
Avoir à posséder, révéler…
Être à paraître, rester, demeurer, sembler…
Dire à écrire, affirmer, prétendre, ajouter…
Faire à ? (verbe « à tout faire », équivalents innombrables)
Ii y a à on remarque, on note...
Évitez d’employer le « je » dans le commentaire ou la dissertation. Préférez une tournure impersonnelle sinon employez « nous ».

V) Attention aux erreurs de méthode :


 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   
© JC Fulcrand, 2006